in

L’autorité morale du PPRD Joseph Kabila convié à respecter ses partenaires de la coalition FCC pour éviter une implosion suite à la gloutonnerie du PPRD


La pomme de la discorde c’est les 42 postes ministériels que 200 partis politiques et leurs alliés doivent se partager sans oublier les 10 conditions “Sine Qua Non” que le Président de la République Félix Tshisekedi, Chef de l’État à remises en mains propres au Premier Ministre Ilunga Ilunkamba comme critères “Non négociables” pour la composition de son gouvernement !

Si la plateforme CACH et leurs alliés se sont très bien partager les 23 postes qui leur reviennent de droit, la situation est quasi impossible à gérer au sein du FCC.

En effet, sur les 23 postes qui sont attribués à la plateforme CACH, l’UDPS aura 10 postes, l’UNC aura 6 postes et enfin les alliés de ces deux partis politiques se partageront 7 postes.

Au sein de la plateforme CACH 3 grands partis politiques se démarquent il s’agit bien entendu de l’UDPS, du CACH et du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes (RDT).

Le FCC est dans une situation qui ressemble à la veillée d’une guerre civile:

Deux groupes se détestent au sein du FCC il s’agit d’une part, des swahilophones qui se réunissent autour de Nehemie Wilondja, Ramazani Shadari, Julien Paluku et qui ne tiennent leurs réunions secrètes uniquement en swahili en faisant beaucoup des traffic d’influence du genre: “Baba Anasema” NDLR: « Papa a dit » et le “Baba” en question c’est Joseph Kabila et les autres membres du FCC, assistent à toutes ces scènes comme des figurants sans droit au chapitre !

L’ancien gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku résume avec aigreur ce qui se passe au sein du FCC en ces termes :

“Quand on vous donne 31 Ministères et 11 Vice-Ministeres pour 200 partis politiques, c’est tout à fait normal qu’il y ait des problèmes de partage!

Le deal est déjà là. 42 représentants pour le FCC et 23 pour CACH. Il nous appartient de dégager nos représentants suivants les critères de solidarité et du poids politique”.

C’est aujourd’hui samedi 10 août que les négociateurs en Chef du FCC et du CACH devraient remettre au Premier Ministre Ilunga Ilunkamba leurs listes respectives.

C’est le mardi prochain que le Président Félix Tshisekedi, Chef de l’État attend la première mouture du gouvernement d’Ilunga Ilunkamba composée des 195 candidatures au sein de laquelle il devrait choisir seul en conformité à ses pouvoirs discrétionnaires constitutionnels les 65 ministres qui siégeront au sein de son gouvernement!

Ce qui est vrai est que toutes les personnes qui puent les péchés notamment les crimes, les vols des deniers publics, les meurtres, les violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales, les exécutions sommaires et arbitraires, ils n’auront pas l’opportunité de la place dans le prochain gouvernement.





Source d’article

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Written by Congo-buzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UDPS YOKA SON : PIUS MUABILU RECLAME 4 MINISTERE ET MENACE DE REJOINDRE BAHATI LUKWEBO

INNOSS’B dévoile son clip “YO PE” !