Mwilanya à propos du CASH : « Nous n’avons pas peur d’un volte-face éventuel parce que le champ est quand-même suffisamment réduit »




Voici la réponse qu’on a lu quelque part.

Très forte déclaration politique martiale qui peut aisément se traduire par:

“Après leur avoir offert le poste du président de la République, nous n’avons pas peur que d’une manière ou d’une autre ils se retournent contre nous, leurs bienfaiteurs. Nous savons très bien comment les avoir.

Nous avons toujours leurs signatures du deal et leur vrai score aux élections avec nous. De plus, nous contrôlons toutes les institutions du pays. Nous savions qu’ils finiraient par se rétracter comme ils en ont l’habitude. Joseph Kabila avait tout prévu”.







LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here