Réflexion sur le cas Félix Tshisekedi et la notion de patience ( Patrick Mbeko )




[ad_1]

Plus le temps passe, plus l’étau de la Kabilie se resserre inexorablement sur Félix Tshisekedi, suscitant inquiétudes et provoquant grincement de dents et colère dans les rangs des Tshisekedistes et autres Tshilombolistes convaincus. Au regard de la situation actuelle, Félix lui-même doit certainement regretter amèrement sa décision de conclure le « deal » avec la Kabilie sur le dos du peuple congolais. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Tshisekedi fils est dans la tourmente; il est dans une position intenable, pour ne pas dire insupportable. Sa situation m’a beaucoup fait réfléchir et m’amène à vous parler de la notion de patience, une qualité absolument obligatoire dans toute réussite et que l’homme a cruellement manqué.




Je suis persuadé que si Félix Tshisekedi avait soutenu Martin Fayulu, comme il l’avait fait à Genève après la désignation de ce dernier comme candidat commun de l’opposition, il ne se serait pas retrouvé dans la position calamiteuse qui est la sienne aujourd’hui. Joseph Kabila aurait certainement été « neutralisé », Fayulu serait devenu Président de la République et Félix un important membre de son gouvernement, vu la proximité entre les deux hommes à l’époque.

Félix aurait eu ainsi le temps de nourrir et de peaufiner son curriculum vitae et de construire sa stature d’homme d’État, en prévision des échéances électorales à venir. Hélas ! L’homme a préféré prendre un ascenseur problématique ayant un câble cassé, mettant ainsi sa vie en danger, en lieu et place d’emprunter des escaliers sûrs. Guidé par l’appât d’un gain facile, il a versé dans la compromission et la trahison, se mettant à dos la grande majorité des Congolais. Le lien de confiance avec ces derniers est totalement rompu.

Aujourd’hui Félix Tshisekedi, qui avait un avenir politique assez prometteur depuis le décès de son père en février 2017, ne sait plus à quel saint se vouer. C’est un homme perdu; son avenir politique dépend désormais de son degré de docilité envers Joseph Kabila.

Soutenu contre vents et marrées par une grande partie de nos compatriotes Luba, Félix est de plus en plus critiqué par ses frères de tribu, qui, après avoir soutenu la fraude électorale qui l’a propulsé au sommet de l’État, s’interrogent désormais sur l’utilité du « deal » conclu avec la Kabilie. Il est devenu la risée du monde entier. Un président protocolaire que personne ne respecte; un homme sans dignité devenu l’objet de railleries et de toutes sortes de blagues déplacées. Tout ceci parce qu’il a manqué de patience. « Ko kende liboso eza ko koma te », dixit un artiste musicien congolais. Le manque de patience conduit beaucoup de nos compatriotes à se compromettre, à trahir leurs valeurs et idéaux.




Apprenons donc à être patients. Certaines réussites se mesurent sur plusieurs années voire des décennies. À chacun de savoir apprécier chaque pas en direction des objectifs qu’il s’est assignés et de célébrer chacune des avancées. Celui qui n’est pas patient ne peut rien accomplir de grand, car tout grand accomplissement demande non seulement des efforts, mais aussi et surtout du temps. Autrement dit de la patience.

Faire preuve de patience aide à prendre de meilleures décisions. Comme le dit un adage populaire, « la patience est un arbre dont la racine est amère et les fruits très doux ». Lolemu ya mutu azanga patience e mesana na ngayi ya manga etela te, tandis que oyo ya mutu a tonda patience e mesana na sukali ya manga etela (la langue d’une personne impatiente est habituée au goût amer, citronné et résineux d’une mangue verte, tandis que celle d’une personne très patiente est habituée à savourer la délicieuse saveur d’une mangue bien mûre).




« Un moment de patience peut préserver de grands malheurs, un moment d’impatience détruite toute une vie », dixit un proverbe chinois. Une leçon à retenir et à méditer pour tous ces Congolais impatients prêts à toutes les compromissions pour arriver à leurs fins.

À bon entendeur, je bois mon lait nsambarisé. En attendant la sortie officielle du très éléphantesque gouvernement Ilunga…



[ad_2]

Source d’article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Discover

Sponsor

Latest

Football : Didier Drogba l’ancien capitaine des éléphants de la côte d’ivoire a été désigné vice-président de la commission des acteurs du football par...

Didier Drogba, ancien capitaine des éléphants de la Côte d’ivoire a été désigné vice-président de la commission des acteurs du football par le conseil...

Procès Vital kamerhe et consorts : que fait le monsieur de l’avocat ?

Allez y comprendre ce qui se passe dans cette vidéo en tout cas moi je n'ai rien compris.

AFFAIRE FIBRE OPTIQUE : KIN-KIEY MULUMBA TRADUIT RFI ET SONYA ROLLEY EN JUSTICE

Dans sa plainte, le Conseil de l'ancien ministre des PTNTIC accuse le média d'Etat français et sa journaliste d'avoir répercuté de fausses informations dans...

Covid-19 : la République Démocratique du Congo compte désormais 60 décès suite au coronavirus

Le comité multtisectoriel de la lutte contre la covid-19 en République démocratique du Congo a annoncé 10 décès supplémentaires le vendredi 15 mai suite...

Kinshasa : Joseph Kabila ovationné par les habitants de la discrict de tshangu

l'ancien président congolais Joseph Kabila kabange se fait ovationné par les habitants de la tshangu. le Raïs ne pas passer inaperçu dans...